Aujourd’hui, un seul mot compte : la visibilité web, ce royaume où le contenu est roi et l’influence reine. Dans ce contexte, les RP ont pris une toute autre ampleur au sein de l’entreprise, car elles sont au centre des nouvelles tendances marketing. Contenu, relais d’opinion, visibilité medias sont des thèmes historiques des RP. Comment les responsables RP doivent elles tirer leurs épingles du jeu dans ce nouvel environnement? Comment mettre en avant leur expérience? Comment doivent-elles s’adapter ? Qu’attendent les journalistes des attach(é)es de presse ?

 Un nouvel écosystème

 Les objectifs Marketing rejoignent ceux des relations medias

 

Multiplication des bloqueurs de publicités, réduction des budgets … Une crise à laquelle les professionnels du marketing ont dû faire face, en développant de nouvelles stratégies comme l’ Inbound Marketing qui vise à faire venir les internautes vers la société, et que cette audience soit convertie en clients. Lorsque le marketing était synonyme de publicité et d’emailing, il se base maintenant sur des techniques moins agressives comme les réseaux sociaux, le référencement naturel SEO, et la production de contenus. Mais pour pouvoir convertir une audience en clients, encore faut-il être visible sur le web, développer sa e-notoriété. C’est ainsi que l’objectif du marketing rejoint celui des relations presse : produire du contenu et le faire relayer pour qu’il soit vu.

Les journalistes sont devenus des influenceurs du web

L’époque où l’on attendait le sacro-saint JT de 20 heures pour prendre connaissance de l’information est révolue. Les réseaux sociaux deviennent les premières sources d’informations. Les medias et les journalistes ont dû s’adapter à ce phénomène.
Dans une étude menée par Cision auprès de 240 journalistes, 91% d’entre eux déclarent utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de leur travail et 54% déclarent ne plus pouvoir s’en passer.
Mais contrairement au print, sur le web, tout est quantifiable et les journalistes se retrouvent à participer à une course à l’audience. Certains journalistes ont même une rémunération basée sur le nombre de vues de leurs articles. Ainsi, aujourd’hui, les journalistes ne se contentent plus de publier un article sur leur media respectif, ils le partagent également sur les réseaux sociaux pour le promouvoir, pour augmenter son nombre de vues, pour développer leur personal branding. Les réseaux sociaux sont également devenus pour les journalistes comme pour les internautes, une source d’informations. 39% d’entre eux déclarent y être pour trouver des idées d’articles, 44% pour rentrer en contact avec des interlocuteurs pour témoignage et expertise, 55% pour élaborer une veille sur leur sujet de prédilection.

Alors, comment les attachés de presse doivent s’adapter à ce nouvel écosystème ?

Si les journalistes sont sur les réseaux sociaux … Les attaché(e)s de presse doivent également y être ne serait-ce que pour entretenir leurs relations avec les journalistes, et pour développer en parallèle de leurs RP traditionnelles une véritable stratégie de RP2.0. Les réseaux sociaux sont un excellent outil pour pouvoir bien comprendre les journalistes, comprendre ce qui les intéresse, pour mieux les cibler. Les réseaux sociaux sont également pour l’attaché de presse un moyen de se faire remarquer par un journaliste puisque 55% des journalistes s’en servent pour élaborer des veilles et 39% pour y trouver des idées d’articles.
Le métier d’attaché de presse ne peut plus se résumer à écrire un communiqué de presse, le faire relayer par quelques journalistes et faire une revue de presse. Les entreprises ont besoin d’être visibles en permanence, c’est pourquoi les attachés de presse doivent collaborer avec le marketing sur la création et la promotion de contenus afin de mettre en place une stratégie efficace, pertinente et surtout gagnante. Selon une étude Cision réalisée en mars 2015, si certains professionnels du marketing peinent encore à adopter l’inbound marketing, c’est parce qu’ils ont du mal à faire relayer leur actualité, tant par les relais d’opinions tels que les journalistes, les blogueurs et influenceurs que par leur propre communauté sur les réseaux sociaux. C’est en ce sens que les relations medias prennent toute leur importance dans les stratégies marketing, puisqu’elles permettent de relayer l’information à grande échelle.
Enfin, les attachés de presse doivent revoir leur système de mesure. Le temps de la revue de presse est révolu ! L’analyse quantitative comme qualitative des retombées medias, la mesure d’influence, l’impact médiatique, les indicateurs d’engagement sont aujourd’hui bien plus parlants et surtout plus justes que compter le nombre d’articles. Des logiciels spécialisés comme celui de Cision ont été développés dans ce sens.

Communicate Like Never Before.
Request A Demo