Invités :

·        Olivier MARTOCQ – Journaliste chez Radio France et Dirigeant d’ « Agenda Journalistes »

·        Olivier de LAGARDE, rédacteur en chef adjoint à France Info, animateur d’ »A vos marques »

·        Robert KASSOUS, Directeur de la rédaction de la Quotidienne.fr

·        Cyndie BETTANT, responsable marketing et communication Cision France

debat-press-club

En moins de 6 ans, le métier de journaliste et les médias en général ont subi des transformations en profondeur. Irruption du web et des réseaux sociaux, nouveaux métiers, nouveaux business model, polyvalence, réorganisations…nombreux sont les facteurs qui poussent les journalistes à réinventer leur métier, leurs valeurs, leurs médias.

Par effet miroir, cette remise en question a forcément des répercussions sur la façon dont les communicants et les attachés de presse en 1ère ligne, doivent appréhender leur métier et coller au plus près des attentes des journalistes.

Qu’attendent les journalistes des communicants ? Y-a-t-il des changements à opérer en matière de forme comme de fond ? Comment être relayé dans les médias ? Comment doit évoluer le métier d’attaché de presse ?

1)   Des informations pertinentes 

600 communiqués de presse par email par jour, une boîte vocale constamment saturée … C’est le quotidien d’Olivier de Lagarde.

 Je pourrais passer 10h par jour à lire tous mes emails et à écouter mes messages .

giphy-1

Malheureusement, aucun journaliste n’a le temps de le faire, et très peu de journalistes ont des secrétaires, des assistants, pour filtrer toutes ces données. De plus, neuf communiqués de presse sur dix n’ont aucun lien avec les sujets dont il traite. Il donne l’exemple d’une attachée de presse qui le relance par téléphone, car il n’a pas donné de réponse suite à son communiqué. Le journaliste lui demande de lui en repréciser les grandes lignes et surtout laquelle de ses émissions est concernée…

giphy-2« Et là, en général, il y a un blanc. Savoir dans quel media et sur quels sujets travaille le journaliste est pour moi la base du métier d’attaché de presse ! Je n’ai rien contre les attachés de presse, la preuve, j’en ai épousé une, plaisante Olivier de Lagarde, mais en tant que professionnel, l’AP doit savoir précisément quelle est la valeur ajoutée de son information pour tel ou tel média, sinon sa relance téléphonique est une perte de temps pour les 2 parties…

Heureusement, tous ses échanges avec les professionnels des RP ne se déroulent pas ainsi. Il y a quelques temps, Olivier de Lagarde présentait l’émission Un monde d’idées sur France Infos, dans laquelle il s’entretenait notamment avec des philosophes. Un attaché de presse le relance quant à un communiqué de presse sur deux livres parus récemment dont il pourrait être intéressant de traiter dans son émission. Il reçoit les livres deux jours plus tard, interviewe les auteurs dans son émission … Et l’émission rencontre un grand succès.

 

« Aujourd’hui, j’ai reçu 247 communiqués de presse par email dont 148 qui ne me concernent absolument pas » – Robert Kassous

Mal cibler ses journalistes est une perte de temps pour les journalistes mais aussi pour les communicants. Ainsi, submergé d’informations, le journaliste se protège, refuse de donner ses coordonnées, change d’adresse email.

Mais on peut se demander d’où vient ce mauvais ciblage : vient-il des fichiers presse que les attachés de presse achètent ? Lors du débat, nous avons parlé de nos propres fichiers presse Cision.

Quelle est la place des fichiers presse Cision ?

Sans-titre-2Cision propose dans sa suite logicielle des fichiers presse France et Monde répertoriant journalistes et blogueurs. En France, ces fichiers sont mis à jour quotidiennement par 20 documentalistes. Le logiciel regroupe l’historique du travail du journaliste, ses comptes réseaux sociaux, ses calendriers rédactionnels … En savoir plus

Les journalistes s’accordent tous trois sur la qualité des données présentes dans la base de données Cision. Ils confirment qu’ils reçoivent régulièrement des appels du service documentation Cision pour connaitre d’éventuels mouvements de leur situation professionnelle ou autres changements de coordonnées. Cependant, un outil est une aide, il ne remplace pas l’expertise de l’attaché de presse. Construire une liste de presse sur Cision fait gagner beaucoup de temps aux professionnels des RP, mais leur travail ne s’arrête pas là.

En effet, la valeur ajoutée des attachés de presse est vraiment le relationnel qu’ils entretiennent avec les journalistes. Bien évidemment, les professionnels des RP ne peuvent pas connaître personnellement tous les journalistes, mais ils oublient souvent de plus s’intéresser à leurs travaux. Robert Kassous insiste sur le fait qu’avec toute la Data disponible aujourd’hui notamment à travers les outils comme Cision, mais aussi les réseaux sociaux, ou tout simplement Internet, il est relativement simple de savoir à quoi s’intéresse le journaliste, de quels sujets il traite. Le logiciel Cision répertorie le journaliste dans la catégorie « économie ». Mais ce secteur est large ! Parle-t-il d’économie dans un secteur particulier ? Sous un angle particulier ?

Ce travail est souvent négligé par manque de temps par les professionnels des RP, et pourtant, il est indispensable. Il permet d’envoyer son communiqué de presse à la bonne personne et au bon moment.

2)   Une autre gestion du temps

giphy-4Les attachés de presse ne sont pas les seuls à manquer de temps.

Isabelle Bourdet, directrice du Pressclub de France et journaliste, confiait que le plus gros bouleversement qu’a connu le journaliste est la totale réorganisation de son temps de travail. Des rédactions allégées, une quasi disparition des assistantes … Mais une productivité et une réactivité demandée toujours plus élevée. Les attachés de presse doivent donc eux aussi se réorganiser en conséquence.

 Il faut que les attachés de presse comprennent que nous sommes en stress à cause de la productivité accrue qui nous est demandée. En général, les attachés de presse tombent malheureusement sur nous au mauvais moment au téléphone. – Olivier de Lagarde

Ce qu’il faudrait, c’est que les attachés de presse soient aussi disponibles de leur côté quand on essaie de les rappeler car souvent, ils sont déjà passés à autre chose. – Olivier Martocq

Y a-t-il encore un intérêt pour les conférences de presse ?

Par manque de temps, les journalistes ne peuvent malheureusement pas assister à toutes les conférences de presse, cependant, ils les apprécient toujours autant. En effet, ces conférences leur permettent souvent de rencontrer directement les directeurs des entreprises qui sont eux aussi très difficiles à joindre.

De plus en plus d’entreprises et d’organisations mettent en place un système de streaming afin que les journalistes puissent assister en live aux conférences de presse depuis leur bureau, et poser des questions par écrit. Les trois journalistes s’accordent sur le fait que ces systèmes sont une bonne alternative.

Le recours aux nouvelles technologies comme levier d’efficacité de ses RP semble être indispensable : changeons nos habitudes et soyons créatifs pour mieux répondre aux problématiques de temps des journalistes !

3)   Une chose est sûre : les journalistes ont toujours autant besoin des RP, même avec les réseaux sociaux

Dans une récente étude Cision, 37% des journalistes français affirmaient qu’ils étaient moins dépendants des attachés de presse depuis les réseaux sociaux. Comparé à l’Allemagne, le Royaume-Uni, Le Canada, La Suède et la Finlande, c’est même le plus fort taux.

14 Moins dépendant des RP

Qu’en pensent les journalistes ?

Les trois journalistes ne sont pas forcément d’accord. Sur les réseaux sociaux, ils partagent leurs articles et développent leur personal branding, mais ils recherchent également des informations en suivant attachés de presse et sociétés.

Les journalistes ont toujours autant besoin des attachés de presse. Il faut savoir que 30% des informations proviennent des communiqués de presse des attachés de presse. Les 70% restants sont déjà prévus dans le calendrier rédactionnel. Par exemple, pour le procès Cahuzac, les journalistes connaissaient déjà la date du procès.

Le communiqué de presse reste selon les trois journalistes le meilleur moyen de transmettre une information. Leur boîte mail étant saturée, ils aimeraient des objets de mail qui contiennent bien les 5W (What, When, Where, Who,Why) pour pouvoir directement voir si l’information les intéresse ou non.

Quoi qu’il en soit, face aux grandes mutations de ces métiers médias, à la course à l’audience que se livrent les professionnels des médias, attachés de presse et journalistes doivent se serrer les coudes et construire une véritable stratégie gagnant-gagnant. Ils insistent sur le fait que le métier d’attaché de presse ne s’arrête pas à la retombée. En effet, leur métier s’est élargi et faire briller le travail du journaliste, notamment en partageant leurs articles sur leurs réseaux sociaux pour en accroître la visibilité rentre aujourd’hui pleinement dans leur mission.

Cliquer ici pour ajouter votre propre texte