Il peut suffire d’un simple comprimé effervescent, d’un peu d’eau et d’une cartouche de film, mais construire une fusée avec ces ingrédients, dénommée Alka-Rocket, pourrait bien être l’activité qui inciterait plus de jeunes à s’orienter vers des études leur permettant de devenir la prochaine génération d’innovateurs. Pour mettre à l’épreuve cette théorie – et pour faire passer dans une nouvelle dimension l’incidence en matière de RP de son investissement de longue date dans les compétences en STIM – Bayer a considéré que MultiVu, une société de Cision, associée au système de distribution de Cision par les services de PR Newswire, constituerait une rampe de lancement idéale.


Le client

Bayer est une société internationale dont les principales activités sont concentrées dans les domaines des sciences de la vie liés aux soins de santé et à l’agriculture. Les produits et services de l’entreprise visent à améliorer le bien-être des personnes et leur qualité de vie. En même temps, le groupe crée de la valeur grâce à l’innovation, à la croissance et à la capacité bénéficiaire élevée. Bayer souscrit aux principes du développement durable de même qu’à son rôle d’entreprise socialement et moralement responsable. Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.bayer.us

Le défi

Selon Ray Kerins, premier vice-président, Affaires corporatives, de Bayer, une idée lui est venue un jour sur la route en se rendant au travail : et si le concept de l’Alka-Rocket pouvait être poussé plus loin? Jusqu’où pourrait-elle grimper avec un coup de pouce permettant d’impliquer certains des esprits les plus créatifs parmi les étudiants des États-Unis?

La première étape consistait à établir un partenariat avec la « Big Ten Conference », la plus ancienne association sportive universitaire de première division aux États-Unis, qui compte certains des meilleurs départements d’ingénierie et est en tête du pays en termes de doctorats dans les domaines des STIM. En outre, six des dix états en tête en matière de production agricole aux États-Unis comprennent des universités de la « Big Ten ». L’étape qui était sans doute encore plus cruciale était de faire connaître l’expérience unique et sympathique qui s’offrait aux étudiants qui décidaient de participer.

« Nous savions qu’il s’agissait d’un programme fantastique, nous avions simplement besoin d’une orientation pour déterminer comment le faire connaître au plus grand nombre de personnes possible dans tous les États-Unis de la façon la plus humaine possible », explique Ray Kerins.


La solution

Bayer s’est adressé aux branches MultiVu et PR Newswire de Cision qui élaborent des histoires captivantes comme celle du défi Alka-Rocket à l’attention des médias clés par le biais du système de diffusion des communiqués le plus populaire dans le monde. MultiVu inclut des services de production de contenu vidéo et social créatif pour garantir que les histoires sont racontées en employant les moyens qui vont le plus probablement susciter l’engagement au sein d’un auditoire précis.


Les résultats

Le communiqué de presse initial à propos du défi Alka-Rocket – qui incluait une image de haute qualité illustrant le partenariat avec la Big Ten Conference, ainsi qu’une vidéo d’animation – a récolté 220 reprises et a atteint un auditoire potentiel total de plus de 87 millions de personnes. Le dernier communiqué de la campagne, qui a annoncé la victoire de l’Université du Minnesota, totalise encore plus de reprises (243), plus de 16 000 consultations, plus de 2 000 vidéos de vidéo et plus de 3 200 intégrations de vidéo.



Pour Ray Kerins, la collaboration avec Cision a apporté de la valeur venant compléter les chiffres impressionnants, notamment les points clés suivants :

Connaissances du secteur pour un ciblage démographique : l’équipe MultiVu de Cision a recommandé l’emploi de la vidéo et de l’image qui ont remporté un grand succès dans le cadre de la campagne – conseil que Ray Kerins dit avoir apprécié.

« Nous voulions atteindre la prochaine génération des chefs de file des STIM. Un communiqué de presse classique ne fonctionnerait tout simplement pas pour cette génération, » a-t-il indiqué. « Il ne s’agit pas seulement d’un groupe d’âge, mais également de facteurs fondés sur la géographie, le milieu socioéconomique, la compréhension de leurs modes de consommation de vos médias. L’emploi conjoint d’éléments vidéo sur les canaux sociaux et numériques était la bonne stratégie. »

Stratégies de segmentation ponctuelles :  Si le premier et le deuxième communiqués dans le cadre du projet étaient destinés à des médias qui atteignent les membres de la génération du millénaire, le dernier communiqué en revanche visait le grand public, ainsi que les législateurs d’état et fédéraux qui s’intéressent également à la progression des compétences en STIM en Amérique. La collaboration avec MultiVu a permis de garantir la cohérence de tous les messages en fonction du moment de leur intégration dans le parcours narratif.

« Nous voulons tous vivre plus longtemps et disposer d’une nourriture saine, et le renforcement des compétences en STIM peut y contribuer », explique Ray Kerins. « C’était un coup publicitaire – nous l’avons reconnu dès le début – mais ce sont les résultats finaux que nous visons. »

Un service à la clientèle qui suscite la confiance : 

« Ce que j’ai demandé –  et obtenu – dès le premier jour est ‘Ne me vendez pas un service. Montrez-moi ce que je dois faire pour atteindre mes objectifs. Aidez-moi à évaluer l’incidence du travail que nous avons accompli’ », poursuit Ray Kerins. « Nous attendons de Cision qu’elle soit notre partenaire. Nous ne disposons pas de la technologie, ni du savoir-faire. Nous sommes très satisfaits de l’orientation qui nous a été fournie. »


Les prochaines étapes

À la suite de ce qu’il décrit comme la « reprise phénoménale » du communiqué de presse dévoilant le vainqueur, Ray Kerins explique que Bayer a été sollicitée par d’autres établissements, outre les membres de la Big Ten Conference.

« Ils veulent savoir comment faire pour participer cette année, » ajoute-t-il.  « Face à cet enthousiasme croissant dans tout le pays, nous avons ouvert ce concours à tous les collèges accrédités offrant des cursus de quatre ans aux États-Unis. »

En d’autres termes, nul ne sait jusqu’où ira le défi Alka-Rocket.