L’élément le plus intéressant dans ce cas est que vous pouvez utiliser le budget marketing que vous avez et être hyper efficace – vous n’avez pas besoin d’avoir un plus gros budget, vous devez juste mieux l’utiliser. Voici une excellente manière d’utiliser les données résultant des réseaux sociaux : améliorer leur message et leur manière de cibler

– Melody Jones
Ingénieur principale en Recherche et Développement

Défiobama-2012-logo-300x300

En 2011, le Président Obama a dû faire face à un environnement économique et politique très compétitif lors de sa campagne de réélection. Le taux de votants potentiels en sa faveur était plus bas que la plupart des présidents qui avaient perdu leur réélection et les sondages montraient que les résultats seraient serrés entre lui et Mitt Romney. L’équipe d’Obama pour sa réélection en tant que Président des Etats-Unis avait le devoir de diffuser le message du Président auprès des votants, de mobiliser les partisans, de rallier des électeurs et d’essayer de se servir des réseaux sociaux afin d’atteindre ces mêmes électeurs au niveau local.

Solution

L’équipe Visible Intelligence a étroitement collaboré avec l’équipe de campagne d’Obama afin de déterminer la manière dont les données et statistiques des réseaux sociaux pouvaient leur être utiles de la meilleure des manières. Les objectifs de l’équipe étaient :

  • D’utiliser les données des réseaux sociaux afin d’identifier l’efficacité des différentes publicités TV et radio.
  • De chercher et de repérer quels messages avaient le plus d’impact dans des marchés spécifiques (en particulier dans les états susceptibles de basculer) et sur des segments de publics précis.
  • De surveiller les tendances et les opinions des influenceurs les plus importants et de repérer les segments de publics (conservateurs, progressistes, neutres) sur Twitter.

Une attention particulière avait été mise sur un élément : tester les réponses à différents messages afin de rendre la campagne plus efficace, et de pouvoir changer plus rapidement pour un message plus approprié. Le tableau de bord de Visible Intelligence a servi à surveiller des données clefs, les gérants de la campagne ont ainsi pu utiliser la géolocalisation afin d’identifier les endroits desquels les citoyens publient du contenu. Cette approche était essentielle afin d’examiner les conversations des électeurs dans les états susceptibles de basculer. Le volume de données était énorme. Par exemple, il y eut 17 millions de posts au cours du premier débat, 20 millions au cours du second et un stupéfiant 50 millions le soir de l’élection. Cependant, la combinaison des statistiques et d’une segmentation précise s’est montrée très efficace afin d’identifier les messages qui font du bruit auprès des publics ciblés.

Résultats

La réelle innovation de l’élection de 2012 a été le rôle que les statistiques ont joué et la manière dont elles ont aidé l’équipe de la campagne à récolter des conseils qui ont aidé à prendre des décisions clefs. La capacité à collecter et analyser des données à grande échelle a permis à l’équipe d’Obama d’adapter leur comportement et de cibler certains moyens de communication. L’équipe d’Obama a pu, par exemple, prévoir quels types de personnes pourrait être convaincues par quels moyens de communication et par quel contenu. Leurs bureaux hors siège ont élaboré des listes d’appels en commençant par les personnes les plus susceptibles d’être convaincues, ce qui leur a permis d’identifier les électeurs potentiels et de mobiliser des bénévoles afin de les convaincre de voter, en particulier dans les zones susceptibles de basculer.

Les analyses de medias sociaux devraient porter une attention particulière aux messages et à la stratégie medias, que ce soit pour des politiciens, des entreprises ou des marques. La leçon que l’on peut en tirer est qu’il existe de nombreuses manières d’exploiter les données concernant les réseaux sociaux afin d’améliorer une stratégie marketing et d’interagir avec son public – en délivrant vraiment le bon message au bon moment.