Tout ce qu’il faut savoir sur la croissance du Earned Media

A mesure que les budgets marketing augmentent, les entreprises investissent davantage dans le Paid et le Owned Media, plaçant le Earned Media en dernière position.

En revanche, les consommateurs se révèlent bien souvent lassés de la publicité, et les marques découvrent alors un gaspillage relativement important de leurs dépenses. Le temps est venu pour les professionnels de la communication d’élargir leurs frontières et de développer davantage leur stratégie de Earned Media.

L’arrivée du Earned Media

Nous avons connu un monde centré sur la publicité. Les bannières publicitaires, les annonces au coût par clic et la publicité native étaient autant de moyens efficaces pour les marques de se positionner face aux consommateurs.

Mais alors que nous entrons dans l’ère du consommateur, la publicité se révèle de moins en moins efficace. Les éditeurs rencontrent des difficultés à offrir de la valeur aux annonceurs qui ont investi auprès d’eux. Les dépenses publicitaires sont devenues un véritable trou noir, avec un retour sur investissement plus que douteux.

 C’est la fin de la publicité telle qu’on la connaît – James McQuivey

Les consommateurs sont fatigués du trop-plein de publicité. On voit par conséquent apparaître de plus en plus de logiciels de blocage, des outils réduisant considérablement le pouvoir d’atteinte des annonceurs.

Alors, que peuvent faire les marques pour se lier davantage avec les consommateurs, si les moyens traditionnels comme la publicité se révèlent nettement moins efficaces qu’auparavant ?

La solution existe : le Earned Media. Une solution pourtant négligée, à cause de l’idée qu’il était trop difficile d’en mesurer les résultats.

Bonne nouvelle : ce n’est plus le cas ! Il existe aujourd’hui des outils capables de mesurer l’impact d’une stratégie de Earned Media.

L’état actuel du Earned Media

Le Earned Media propose un contenu authentique, qui répond à la demande actuelle des consommateurs.

De façon générale, les consommateurs font davantage confiance aux personnes qui ne sont pas au service de la marque. Par exemple, lorsqu’un journaliste ou un influenceur écrit à propos d’une marque, ce simple article a la capacité d’atteindre des milliers de clients potentiels – dont certains finiront certainement par acheter le produit en question.

Bien que cela permette de générer du revenu à très court terme, la publicité ne peut rivaliser avec ce niveau de confiance.

Etant donné que seulement 47 % des consommateurs font confiance aux annonces qui apparaissent aux côtés des résultats de recherche, face à 67 % qui font confiance aux avis en ligne, force est de constater que le sentiment des consommateurs évolue considérablement.

Il reste encore des efforts à fournir…

Nous ne sommes évidemment pas encore arrivés au point où l’on exploite pleinement le pouvoir du Earned Media.

En effet, aujourd’hui, selon une étude menée en mars 2018 par Cision,  seulement 45% des professionnels du marketing connaissent le terme Earned Media… Et dans les freins à son utilisation, on retrouve en première position ” la difficulté à mesurer le ROI” . ( >> Voir l’étude ) 

75 % des professionnels de la communication admettent qu’il est indispensable d’avoir la possibilité de mesurer et de prouver l’impact du Earned Media sur les objectifs de l’entreprise. 

Il faut combler le fossé entre l’engagement et les résultats. La technologie et les outils pour le réaliser existent déjà. Alors, qu’attendons-nous pour nous y mettre ?

Meilleures pratiques pour les campagnes de Earned Media

Comme dans toute campagne marketing, la première étape est de définir vos objectifs : qu’espérez-vous obtenir avec une stratégie de Earned Media ?

Il est également important de pouvoir mesurer les différents éléments qui s’articulent autour de votre stratégie : l’engagement, la portée, les informations sur la cible et la conversion. Avant de se lancer, la meilleure chose à faire est de réaliser un benchmark complet pour chacun de ces indicateurs.

Le Earned Media : une étoile montante

Aujourd’hui, 81 % des marketeurs affirment que le Earned Media a davantage d’impact positif que le Paid Media.  Un chiffre qui va probablement augmenter à mesure que les marques se tourneront vers des outils qui prouvent la valeur commerciale du Earned Media.

Le fait que les consommateurs accordent de plus en plus d’importance aux recommandations et réclament un contenu authentique, a déclenché le phénomène de la « Earned Renaissance ». Le Earned Media est particulièrement apprécié par les consommateurs : il permet de générer un plus grand engagement autour de la marque et offre de la crédibilité au service ou au produit proposé.

Au fur et à mesure que les professionnels de la communication intégreront le Earned Media dans leur stratégie marketing globale, on observera une augmentation des résultats commerciaux.

Le Earned Media va de l’avant

Le procédé utilisé par les marques pour atteindre leur cible n’est plus aussi efficace qu’autrefois et n’a plus le même impact, surtout pour celles qui restent concentrées sur la publicité. Il est temps de changer de stratégie : le Earned Media représente le futur des marques en matière de marketing et de communication.

Il n’existe aujourd’hui plus aucun obstacle pour intégrer le Earned Media dans sa stratégie marketing globale. Grâce aux outils existants, la mesure de l’impact du Earned Media n’est plus un problème.

Avec le Earned Media, il est maintenant possible de raconter des histoires humaines, auxquelles les consommateurs peuvent s’identifier.